Actualités

Tereos 

Verdict du tribunal de Saint-Quentin le 20 décembre

Agrodistribution | Publié le

Les avocats de Tereos et des trois agriculteurs exclus de la coopérative ont été entendus le 22 novembre au matin par le tribunal de Saint-Quentin.

Xavier Laude, Gérard Clay et Gilles Bollé ne pourront pas se présenter aux élections de conseillers de région de Tereos du 3 au 5 décembre, ni même voter. © I. ESCOFFIER
Xavier Laude, Gérard Clay et Gilles Bollé ne pourront pas se présenter aux élections de conseillers de région de Tereos du 3 au 5 décembre, ni même voter. © I. ESCOFFIER

Maître Thibault Guillemin avait déposé le 8 novembre une assignation en référé devant le tribunal de grande instance de Saint-Quentin (Aisne), à l’encontre de Tereos, pour demander la réintégration au sein de la coopérative des trois adhérents qui en avaient été exclus en août dernier, Gérard Clay, Gilles Bollé et Xaver Laude.

Les avocats des deux partis étaient entendus le 22 novembre au matin par le tribunal de Saint-Quentin et ont pu faire part de leurs arguments. Le juge rendra sa décision le 20 décembre prochain.

Une décision jugée tardive par les exclus

« C’est tard pour nous, car les prochaines élections de conseillers régionaux organisées par Tereos dans nos régions auront lieu entre le 3 et 5 décembre, reconnaît Xavier Laude, l’un des trois exclus, après sa sortie du tribunal. Nous ne pourrons donc pas être éligibles, ni même voter. Nous avons eu au moins la satisfaction d’être soutenus par nos collègues, une cinquantaine d’agriculteurs avaient fait le déplacement jusqu’à Saint-Quentin et étaient présents ce matin dans la salle d’audience. »

« Nous constatons aussi avec satisfaction que la quasi-totalité des agriculteurs démissionnaires qui nous épaulent depuis le début ont l’intention de se représenter, ajoute Gérard Clay. S’ils sont réélus, ils pourront continuer à défendre nos positions. En ce qui concerne ces élections, nous avons noté que les 10 conseillers de région qui avaient été supprimés de mon secteur Nord Littoral lors de la dernière élection, ont été comme rajoutés par Tereos. La coopérative a en effet prévu 28 conseillers de région au lieu de 18. » C’est l’un des points que les exclus avaient mis en avant comme non conformes aux statuts de la coopérative.

Blandine Cailliez