Actualités

Tereos 

Un plébiscite pour les démissionnaires en assemblées de région

Agrodistribution | Publié le

Tereos a tenu les 3, 4 et 5 décembre les AG des trois régions où 70 conseillers de région avaient démissionné en juillet dernier. Si les résultats des élections satisfont à la fois Tereos et l’ADCT, association de défense des trois agriculteurs exclus de la coopérative, les démissionnaires et les candidats qu’ils soutiennent ont tous été élus.

François Leroux, président du conseil de surveillance de Tereos, affichait sa satisfaction après les trois assemblées de région. Cela étant dit, l’idée de convoquer une AG « ordinaire réunie extraordinairement », demandée par l’ADCT et par Henri Nallet, du HCCA, fait son chemin. © B. CAILLIEZ
François Leroux, président du conseil de surveillance de Tereos, affichait sa satisfaction après les trois assemblées de région. Cela étant dit, l’idée de convoquer une AG « ordinaire réunie extraordinairement », demandée par l’ADCT et par Henri Nallet, du HCCA, fait son chemin. © B. CAILLIEZ

En juillet dernier, 70 conseillers des régions Nord Littoral, Nord et Picardie Ouest de Tereos avaient démissionné de leur fonction. La coopérative sucrière a donc organisé ces trois derniers jours, les assemblées de ces trois régions, dans une ambiance assez tendue, où de très nombreuses questions ont été posées dans la salle.

Au cours de ces assemblées, il a été procédé à l’élection de nouveaux conseillers de région pour remplacer les postes vacants. Pour être complètement en règle avec ses statuts, le conseil de surveillance de la coopérative a ajouté 9 postes de conseillers supplémentaires, ce qui porte à 79 le nombre de postes qui étaient à pourvoir. Après les élections, 79 conseillers de région ont rejoint les 102 conseillers déjà en fonction au sein de Tereos.

Les nouveaux élus immédiatement intégrés aux travaux

Parmi ces 79 nouveaux élus, 73 % avaient démissionné en juillet et 27 % se présentaient pour la première fois. « Le conseil de surveillance, qui souhaitait encourager les démarches de candidature individuelle et n’avait pas constitué de listes, est heureux de retrouver les élus sortant au sein des instances de Tereos », indiquent les dirigeants de la coopérative dans un communiqué. « Nous allons immédiatement intégrer les nouveaux élus à nos travaux pour faire face à une période de crise économique inédite dans notre secteur », souligne François Leroux, président du conseil de surveillance.

Les démissionnaires réélus avec 92 % des voix en moyenne

L’ADCT, l’association de défense des coopérateurs de Tereos, a bien sûr regretté que les trois ex-membres du conseil de surveillance de la coopérative qui avaient démissionné en juillet et qui avaient été exclus de la coopérative en août, Gérard Clay, Gilles Bollé et Xavier Laude, ne puissent pas se représenter. Malgré cela, l’association est aussi très satisfaite des résultats des élections.

« Les démissionnaires qui se sont représentés et les candidats que nous avons soutenus ont été tous réélus sans exception, avec en moyenne 92 % des voix, précise Xavier Laude. Les autres agriculteurs qui se sont présentés n’ont obtenu que 10 à 15 % et ont été écartés. C’est notamment le cas d’un membre du conseil de surveillance de Tereos qui avait été coopté en septembre dernier par la coopérative. »

Des taux élevés de participation

Même si, comme le précise Tereos, le taux de votants a été de 35 % en moyenne, « nous avons été impressionnés par le taux de participation, reconnaît Gérard Clay. D’habitude dans la région Nord Littoral, les assemblées réunissent entre 150 et 200 agriculteurs, cette fois nous avons compté 1 309 participants au vote. Dans le Nord, on en a dénombré 1 300, le double de d’habitude, et en Picardie Ouest, 408, un taux élevé mais qui est toujours important dans cette région ».

Tereos en attente de la pétition


Comme il est indiqué dans le communiqué, le conseil de surveillance de Tereos va maintenant organiser une réunion des nouveaux élus dans chacune des trois régions concernées pour échanger avec eux, ainsi qu’une réunion générale des conseillers de région de l’ensemble de la coopérative en janvier 2019 « pour évoquer, dans un esprit de rassemblement, les enjeux liés à la vie de la coopérative et à la situation sur ses marchés ».

Il ne fait pas allusion pour le moment à la convocation d’une « assemblée générale ordinaire réunie extraordinairement » demandée par l’ADCT et par Henri Nallet, président du Haut conseil à la coopération agricole. Cela étant dit, l’idée d’en convoquer une fait son chemin. « Nous attentons de recevoir la pétition pour vérifier le nom des signataires, et conformément à nos statuts, nous organiserons, si les conditions sont réunies, cette assemblée générale », nous a précisé le 5 décembre au soir par téléphone un porte-parole de Tereos.

Blandine Cailliez