Actualités

Semences 

Bioline s’offre une start-up pour mieux enrober

Agrodistribution | Publié le

Structure du groupe coopératif InVivo, Bioline Group a annoncé l’acquisition, le 25 octobre, de la start-up spécialisée dans l’enrobage des semences, Aegilops Applications.

Hubert Sainsart, propriétaire d’Aegilops Applications (à gauche) et Laurent Martel, DG de Bioline Group, lors de la signature de l’acquisition de la start-up, le 25 octobre dernier à Paris.
Hubert Sainsart, propriétaire d’Aegilops Applications (à gauche) et Laurent Martel, DG de Bioline Group, lors de la signature de l’acquisition de la start-up, le 25 octobre dernier à Paris.

Premier acteur du marché des semences de grandes cultures en France, avec sa filiale Semences de France, Bioline Group vient d’investir dans l’enrobage des semences en achetant la start-up française Aegilops. « Avec cette acquisition, nous voulons apporter des solutions performantes et innovantes pour l’amélioration de la qualité des semences, souligne Laurent Martel, directeur général de la structure Bioline Group. Nous allons offrir ainsi un savoir-faire et une expertise technique avec une vision à 360° autour de la semence. »

Accélérer la mise au point d’innovations

Créée en 2002 par Hubert Sainsart et implantée à Val-de-Reuil (Seine-Maritime), Aegilops Applications conçoit, développe et commercialise des produits destinés à être appliqués sur les semences des principales cultures agricoles. « Cette opération va permettre de pérenniser les activités d’Aegilops, d’étendre sa présen­ce à l’international et d’accélérer la mise au point de plusieurs innovations souhaitées par nos clients, explique son fondateur et propriétaire. Elle donne une perspective à long terme à notre entreprise et à nos technologies innovantes. »

Aegilops reste autonome

« La semence demeurera la première étape essentielle au succès de l’agriculture, ajoute Laurent Martel. Ce sont d’abord les choix autour de la semence, la génétique, la qualité et la protection des semences, qui garantissent la satisfaction des agriculteurs, des industriels et de la filière alimentaire. C’est la raison pour laquelle la semence est au cœur des solutions proposées par Bioline Group. »

Aegilops Applications, qui travaille dans le traitement des semences de céréales, maïs, tournesol, colza, soja, coton et riz, restera autonome. La start-up réalise un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros avec sept person­nes.

Blandine Cailliez