Actualités

Préservation des sols 

Soufflet rejoint Pour une agriculture du vivant

Agrodistribution | Publié le

En s’associant au mouvement PADV, Soufflet, qui maîtrise différentes filières céréalières et légumes secs depuis longtemps, veut renforcer leur durabilité en préservant la vie des sols.

En Europe centrale, où Soufflet est présent avec les filières blé et orge, le négoce s’est déjà engagé depuis 2015 dans un projet de restauration de la fertilité des sols : le projet Soilteq. © SOUFFLET
En Europe centrale, où Soufflet est présent avec les filières blé et orge, le négoce s’est déjà engagé depuis 2015 dans un projet de restauration de la fertilité des sols : le projet Soilteq. © SOUFFLET

Le groupe Soufflet rejoint le mouvement Pour une agriculture du vivant (PADV), démarche lancée le 11 octobre dernier qui veut rassembler les acteurs intégrant des pratiques agronomiques fondées sur la protection de la fertilité des sols. « Dans la nature, ça pousse tout seul ! Il est temps de s’investir massivement dans une agronomie des sols vivants pour passer d’une agriculture de la fertilisation à une agriculture de la fertilité ! souligne Olivier Clyti, directeur des opérations du négoce aubois. L’autre enjeu est de libérer la diffusion de l’information pour faire progresser rapidement les pratiques à grande échelle. Le groupe Soufflet maîtrise depuis longtemps l’ensemble des maillons des filières céréalières et légumes secs, de la semence à la seconde transformation. Notre adhésion s’intègre donc pleinement dans cette stratégie historique de filières durables qui se renforce aujourd’hui pour répondre aux nouvelles attentes sociétales. »

Mise en place d’un pilote

En effet, l’expertise agronomique et la forte implication territoriale de Soufflet en tant que collecteur de céréales ainsi que ses activités de transformation ont permis de lancer dès les années 2000 les farines tracées­ Baguépi, destinées aux artisans-boulangers. Des filières durables ont par ailleurs été déployées pour la culture et la transformation d’orges et de légumes secs, en lien avec ses clients.

En devenant partenaire de ce mouvement, Soufflet s’engage à mettre en place un pilote qui intégrera la préser­va­tion des sols, avec des agriculteurs et le groupe Pasquier, membre fondateur avec qui le négoce a déjà développé une filière tracée. « Intégrer PADV a également pour objectif d’assurer la valorisation des productions céréalières des agriculteurs », précise Olivier Clyti. Après avoir rejoint Ferme France début octobre, ce nouvel engagement s'inscrit bien là encore dans la stratégie de renforcement des filières céréalières du groupe.

Chantal Urvoy