Actualités

Pays de la Loire

La Cavac mise sur les filières spécialisées

Agrodistribution | Publié le

La coopérative vendéenne a tenu son AG le 14 décembre. Elle affiche un chiffre d’affaires en hausse, et continue de développer tous azimuts des filières spécialisées, notamment le bio.

« Les investissements dans un aval de proximité, spécialisé, nous ont permis de dégager ces résultats », a indiqué Jérôme Calleau, président, aux côtés d’Olivier Joreau, directeur général adjoint, et Jacques Bourgeais, directeur général (de dr. à g.). © M. COISNE
« Les investissements dans un aval de proximité, spécialisé, nous ont permis de dégager ces résultats », a indiqué Jérôme Calleau, président, aux côtés d’Olivier Joreau, directeur général adjoint, et Jacques Bourgeais, directeur général (de dr. à g.). © M. COISNE

Pour son assemblée générale 2018, le 14 décembre aux Sables-d’Olonne, la coopérative vendéenne a présenté un chiffre d’affaires en hausse de 6,5 %, à 952 millions d’euros (fait à 56,7 % avec le pôle animal, 33,3 % avec le pôle végétal, 6,1 % avec le pôle agro-industriel, et 3,9 % avec le pôle distribution). Le résultat net consolidé, lui aussi en croissance, représente 7 millions d’euros, et les investissements, records, ont atteint 27 millions d’euros.

Ces progressions sont permises par une collecte 2017 meilleure que celle de 2016, et un bon développement des productions spécialisées. La collecte 2017 a atteint 831 000 t (+ 15 % par rapport à 2016), mais en conventionnel les cours bas ont pesé sur les résultats. Pour 2018, elle est estimée à 745 000 t. En productions animales (plus de la moitié du chiffre d’affaires de la coopérative), la situation demeure difficile, même si les volumes d’aliments fabriqués dans les usines de la coopérative se sont maintenus.

10 % du CA réalisé avec le bio


Jacques Bourgeais, directeur général, a retracé les actualités du groupe, avec une année passée riche : l'inauguration d'un site de stockage de légumes secs le 5 octobre à Mouilleron-le-Captif, la création de Vertys, l'acquisition de la crêperie Catel Roc et de la biscuiterie les P'tits Amoureux, le lancement il y a un an du site de vente Produit ici pour la vente directe ou encore l'évolution de GPP en Porcineo.

« 60 % de notre collecte globale en surface concerne des productions en filière ou spécialisées », a chiffré Jacques Bourgeais, complété par le président, Jérôme Calleau : « Les investissements dans un aval de proximité, spécialisé, nous ont permis de dégager ces résultats ». La Cavac affirme notamment son ambition en légumes secs, avec 3 390 ha en 2018. Toutes productions confondues, la coopérative met l’accent sur le développement du bio : elle a dépassé la barre des 10 % de son chiffre d’affaires réalisé avec des productions bio. La collecte céréales et oléoprotéagineux 2017 en la matière a représenté 36 000 t.

Marion Coisne