Actualités

Occitanie 

Fermes de Figeac prépare son changement de statut

Agrodistribution | Publié le

Lors de sa dernière assemblée générale à Sénaillac-Latronquière (Lot), le 13 décembre, Fermes de Figeac a présenté le nouveau statut qu’elle compte adopter dans un an. Un pas de plus pour renforcer son ancrage au territoire.

L’assemble générale de Fermes de Figeac, le 13 décembre, a été l’occasion de présenter le nouveau­ statut de SAS que la coop adoptera dans un an. © FERMES DE FIGEAC
L’assemble générale de Fermes de Figeac, le 13 décembre, a été l’occasion de présenter le nouveau­ statut de SAS que la coop adoptera dans un an. © FERMES DE FIGEAC

« Fermes de Figeac est une petite coopérative très ancrée sur son territoire, dont la majorité des activités est tournée vers la population locale, explique Pierre Lafragette, le président. Nos jardineries et magasins alimentaires, nos ventes de matériaux, notre service énergies renouvelables, notamment le bois énergie et l’éolien, sont autant de domaines ouverts à l’ensemble des acteurs publics et privés. Par conséquent, notre chiffre d’affaires a passé le seuil des 50 % d’activités réalisées hors adhérents. Sur le plan réglementaire, nous ne pouvons plus rester une Sica et nous allons donc nous transformer en SAS (société par actions simpli­fiées), lors de notre assemblée générale de décembre 2019. » Fermes de Figeac a réalisé 19 M€ de CA en 2017-2018 (+ 1,64 %) et une marge de près de 6 M€ (+ 2,98 %).

Après la Sica, la SAS d’ici un an

La coopérative n’abandonne pas pour autant ses projets liés à l’économie sociale et solidaire (ESS) sur son territoire, et compte être éligible à l’agrément d’Entreprise solidaire d’utilité sociale (Esus), qui s’obtient lorsqu’on soutient des publics vulnérables, ou que l’on travaille à la cohésion territoriale ou au développement durable.

« Nous garderons les règles des coopératives comme la démocratie et les réserves financières, prévient le président. Ce changement de statut me plaît bien, car il va permettre à nos salariés, mais aussi à nos clients ou aux collectivités, d’être parties prenantes au sein de la SAS, aux côtés des agriculteurs qui garderont la majorité. »

Des partenariats importants avec les coops voisines

Fermes de Figeac gardera par ailleurs ses partenariats avec les coops voisines et continuera à les développer. Au sein de l’union Terroirs du Lot, dans laquelle elle est associée à Capel et Caudeval pour le stockage et le séchage de céréales, les trois coops mènent une réflexion pour mutualiser leurs fonctions appro. Fermes de Figeac a également fusionné sa filiale Agri Quercy Service (AQS), au 1er janvier 2018, avec Capel Équipement­, pour donner naissance à CAP AQS. La nouvelle structure va ouvrir un magasin à Argentat (Corrèze) en janvier et agrandir celui de Lacapelle-Marival (Lot).

L’alimentaire, toujours en développement

La coop, enfin, réalise 5,5 M€ de CA avec la vente de ses produits régionaux, soit 60 % de son activité de distribution. Elle possède le restaurant La Pescajoune de Juliette, contigu à son magasin Gamm vert de Lacapelle­, dont l’activité traiteur de territoire, développée en 2017-2018, alliée au Grill des éleveurs, qui propose des prestations autour de la viande produite par les adhérents, a réalisé un CA de 167 000 €, en hausse de 15 %. Les produits traiteurs, vendus au restaurant, devraient se développer en version libre-service pour rejoindre les rayons des magasins.

Florence Jacquemoud