Actualités

Hauts-de-France 

Unéal renforce ses trois piliers

Agrodistribution | Publié le

Production agricole de masse, circuits courts et énergie, Unéal a bâti sa stratégie sur trois piliers qu’elle a choisi de conforter, sans les opposer. Les dirigeants ont présenté les grands axes de cette stratégie en conférence de presse, avant l’AG qui s’est déroulée le 6 décembre à Arras (Pas-de-Calais).

De gauche à droite, Anne Vandenbossche, vice-présidente, Cédric Cogniez, DG, Bertrand Hernu, président, Laurent Bué, vice-président, et Françoise Boussinescq, directrice opérationnelle d’Unéal. © B. CAILLIEZ
De gauche à droite, Anne Vandenbossche, vice-présidente, Cédric Cogniez, DG, Bertrand Hernu, président, Laurent Bué, vice-président, et Françoise Boussinescq, directrice opérationnelle d’Unéal. © B. CAILLIEZ

« Nous entendons renforcer notre stratégie de création de valeur, qui s’appuie sur trois piliers, l’agriculture de masse, les débouchés locaux et l’énergie, sans les opposer, souligne Bertrand Hernu, président de la coopérative Unéal et du groupe Advitam qui englobe ses filiales. Nous allons conforter notre activité historique de production agricole de masse, à travers le numérique. En parallèle, nous avons fait le choix de répondre à l’attente de la société en ouvrant des magasins Prise direct’ et des rayons produits frais dans certains de nos Gamm vert, ce qui offre à nos adhérents impliqués dans les circuits courts un débouché nouveau. Nous développons également auprès de nos adhérents des ateliers de microméthanisation. »

Le digital en fer de lance

Le digital chez Unéal, c’est déjà 1 200 dossiers Epiclès, 150 stations météo connectées, 450 dossiers Atlas, un partenariat avec Smag, un site d’e-commerce et le lancement de l’outil Creascan en élevage.

Coté circuits courts, Unéal a ouvert quatre nouveaux magasins de produits locaux frais Prise direct’ en 2018, ce qui porte leur nombre à six. La coopérative dispose également dans ses Gamm vert de 13 corners produits frais. « L’approvisionnement des Prise direct’ se fait auprès de 200 adhérents de la coopérative et représente un volume d’achat de 5,1 M€ sur un an, précise Bertrand Hernu. L’objectif de la coopérative est de passer à entre 15 et 20 magasins d’ici à 2022. »

CA et résultat net en hausse

« Dans un contexte agricole contrasté, la performance de la coopérative est au rendez-vous, souligne de son côté, Cédric Cogniez, DG de la coopérative et du groupe Advitam. Avec une collecte de 1,3 Mt pour la coopérative, 2,4 Mt avec Ternoveo, nous réalisons un chiffre d’affaires de 520 M€ pour la coopérative, en hausse de 28 % par rapport au très mauvais exercice précédent, et de 1,2 milliard d’euros pour le groupe. Le résultat net s’élève à 9 M€ pour la coop, 22 M€ pour le groupe, ce qui nous permet de redistribuer aux adhérents, 3,6 M€. »

Parmi les enjeux pour les mois à venir, Unéal a rappelé son projet dans les semences qui va se concrétiser en 2019 et le doublement des capacités de stockage de sa plateforme logistique de Saint-Laurent-Blangy, qui alimente ses Gamm vert et qui passe à 24 000 m2.

Phytos, le choix du conseil

Les responsables de la coopérative ont également évoqué la future séparation du conseil et de la vente, pour les produits phytos. « Nous avons clairement fait le choix du conseil, précise son président. Mais nous nous donnons un peu de temps pour réfléchir à la façon dont nous allons nous organiser. »

« C’est parce que nous avons fait le choix du conseil que nous avons engagé un vaste plan de formation de nos équipes de conseillers techniques, ajoute Françoise Boussinescq, directrice opérationnelle de la coopérative. Après une certification en commercialisation des céréales, en partenariat avec Agritel et l’Isa de Lille, l’an dernier, les équipes vont acquérir cette année une certification en fertilisation, toujours avec l’Isa de Lille. Notre engagement dans le digital va aussi nous permettre de renforcer notre offre en matière d’outils d’aide à la décision, et nous aider à apporter des solutions aux agriculteurs. »

Blandine Cailliez