Actualités

Hauts-de-France 

La microméthanisation branchée chez Unéal

Agrodistribution | Publié le

La coopérative Unéal a inauguré le 22 octobre sa première unité de microméthanisation, à Comines dans le Nord.

Bertrand Hernu, président de la coopérative Unéal (5e en partant de la gauche), aux côtés de Jean-Paul Decherf et de sa famille, qui ont investi dans le projet, et de plusieurs personnalités. © B. CAILLIEZ
Bertrand Hernu, président de la coopérative Unéal (5e en partant de la gauche), aux côtés de Jean-Paul Decherf et de sa famille, qui ont investi dans le projet, et de plusieurs personnalités. © B. CAILLIEZ

Unéal a lancé le projet en 2015. Trois ans plus tard, la coopérative des Hauts-de-France vient d’inaugurer sa première unité de production de biogaz à taille humaine, mise en place en partenariat avec la société belge, Biolectric, chez un éleveur laitier, l’EARL du Hel à Comines (Nord).

« L’unité de microméthanisation a démarré en février dernier, quatre autres sont également installées, précise Bertrand Hernu, président de la coopérative, lors de l’inauguration. Quinze nouveaux dossiers sont en cours chez des éleveurs de la région et devraient se concrétiser d’ici à la fin 2019. » Soixante sont installées dans des élevages en Belgique et deux cents au total en Europe.

Seule matière première, le lisier de l’élevage

« Cette unité de microméthanisation a l’avantage de pouvoir être mise en œuvre à l’échelle d’une exploitation, poursuit le président d’Unéal. Elle correspond tout à fait à notre souhait d’aider les adhérents à se diver­si­fier et à créer de la valeur sur notre territoire. Elle est bien adaptée à la taille des élevages de la région. »

L’unité de microméthanisation installée sur l’exploitation de Jean-Paul et Martine Decherf et leurs trois enfants­, fonctionne avec le lisier de l’élevage qu’elle transforme en biogaz, puis en électricité et chaleur. D’une puissance de 33 kW, elle a nécessité un investissement de 240 000 €. Le lisier est transformé en métha­ne qui alimente deux moteurs de cogénération.

De l’électricité pour 55 foyers

L’installation produit 264 000 kWh d’électricité par an, revendue à Enedis, soit les besoins en électricité de 55 foyers, et 337 424 kWh de chaleur qui va servir à chauffer la maison et les bâtiments de l’exploitation. L’unité de microméthanisation va générer un chiffre d’affaires de 60 000 € et un revenu complémentaire pour les éleveurs de 20 000 €.
« Sans l’appui d’Unéal sur le plan technique et administratif, nous aurions eu beaucoup de mal à nous lancer dans un tel projet », reconnaît Mickaël Decherf, en charge du dossier au sein de l’EARL.

Des avantages sur l’environnement

« La microméthanisation a la particularité de désodoriser l’atelier vache laitière en neutralisant les émissions d’ammoniac, de méthane et de CO2 », précise Éric Lecoq, directeur de Biolectric France. Le digestat va être épandu dans les parcelles de l’exploitation, comme l’était le lisier auparavant avec les mêmes éléments fertilisants NPK. « À ce titre, ce projet vertueux s’inscrit pleinement dans la démarche d’agriculture responsable portée par la coopérative », ajoute Bertrand Hernu.

Blandine Cailliez